Bye-Bye 2018 welcome 2019 – Mes albums préférés en 2018

Bye-Bye 2018 welcome 2019 – Mes albums préférés en 2018

3 janvier 2019 0 Par Gowy

Une rétrospective tardive sur mes albums préférés de 2018 puisque 2018 c’est terminé je sais 🙂 mais je ne suis pas habitué à ce genre de classement et j’avoue avoir même eu du mal à me rappeler des albums que j’avais préféré et qui sont sortis en 2018 tant je n’écoute pas grand chose de récent en fait…j’avoue, j’ai honte…presque 😂

N’hésitez pas à commenter et inclure votre liste d’album 2018, le partage est toujours le bienvenue


Idiot saint crazy et leur album « The sea of paradise » que j’attendais depuis longtemps, et bingo j’adore.

Pierrejean Gaucher « Les étincelles hurlantes » J’avais déjà adoré son album « Le son des  bols » mais avec ce dernier PJG enfonce encore plus le clou, j’ai adoré mais en général je kiff toujours Pierrejean.

Irmin Schmidt « 5 Kavierstück » La production est excellente et les pièces magistrales…

The Wrong object « Zappa Jawaka » Enregistré à l’ancienne, en live je suppose vu l’énergie qui se dégage de cet opus, un grand bravo et un grand merci à Michel Delville pour son travail et à ce bel hommage rendu à mon grand moustachu préféré.

Ange « Heureux » Ce n’est pas le meilleur album du groupe pour moi, car il y a un truc dans cet album qui me dérange sans que je ne saches dire quoi…mais ça fait quand même plaisir d’avoir un nouvel album de ce groupe Français légendaire.

Antoine Boyer « Caméléon Waltz » Il y a de grande chance pour qu’on entende parler de ce jeune homme un moment je penses

Sophie Alour « Time for love » Belle découverte pour moi, vue en live et au premier solo de sax je me suis dit…bon ok 😂…le mix de cet album est merveilleux. L’équilibre du pupitre de cuivres est d’une beauté à couper le souffle

Piniol « Bran coucou » Né de la réunion de deux groupes, un groupe Français unique avec deux guitares, deux batteries et…deux basses

Dweezil Zappa «Live moment II » Globalement j’ai plus accroché au live de Zappa play Zappa, mais cet album est très influencé par le papa d’un point de vue « production » de nombreux thèmes live improvisés et donnant du coup de nouveaux titres. La continuité conceptuelle est en marche…

King Crimson « Meltdown live in mexico 2017» Belle rétrospective d’un groupe que je n’aurai sûrement jamais les moyens d’aller voir sur scène vu le prix du billet.

Voilà c’est à vous maintenant…